Été, chaleur et farniente !!

L’été est plus que présent et la chaleur qui l’accompagne nous invite à ralentir, ralentir, rrraaalllentttiiiirrr !! Oh que oui, je ne sais pas si en France vous avez aussi chaud que nous au Québec, mais certains jours il est bien difficile de fonctionner sans air climatisé. Alors oui, malgré les remarques du genre:  » Quoi, vous n’avez pas l’air climatisé, mais comment vous faites ?! », nous survivons, oui, je vous assure, on y arrive. Bon, je ne vous cache pas que la piscine aide à supporter la chaleur, vraiment on peut dire que nous sommes heureux de pouvoir en profiter ces jours-ci du petit matin jusqu’au soir bien entamé. D’ailleurs, de mon côté, je me demande comment font ceux qui n’ont pas de piscine, je pourrais les asséner de:  » Quoi, mais comment vous faites pour vivre sans piscine ces temps-ci ?! », mais je m’abstiens, par gêne et politesse !!! Ceux qui me disent gentiment qu’ils ont un SPA, je me marre, par cette température, aller me plonger dans une marmite bouillante, NOWAY, je ne suis pas un homard !!

Enfin, revenons à la lenteur, celle là même qui m’oblige à travailler ma patience, car oui, malgré mes beaux discours intérieurs, je peser fort sur le bouton STOP du hamster pour qu’il se taise. Tiens, je pourrais le plonger dans un SPA pour avoir la paix une bonne fois pour toute, pourquoi pas ? Cette semaine, j’ai beaucoup de difficulté à vivre au son des oiseaux, des lièvres qui viennent s’étaler de tout leur long sur le gazon à l’ombre d’un arbre.

Oui, l’été est fait pour nous permettre de sortir, de profiter des longues soirées, des promenades en vélo, de sortie de course à pied, des balades en kayak, des siestes à l’ombre après avoir pris le temps de se rafraîchir dans la piscine ou le lac. Pourtant, avec cette canicule, mon corps n’a pas l’énergie pour faire la moitié de ce que je viens d’énumérer. Alors, je respire par les 2 narines, je me dis que justement, c’est probablement parce que je dois encore plus ralentir, peser sur le frein et apprendre à vivre l’instant présent sans penser à ce que je pourrais faire s’il ne faisait pas aussi chaud.

Que l’on soit clair, je ne me plains pas même si cela y ressemble un peu, non, j’ai bien trop prévenu que l’on ne devait pas se plaindre, on chiale assez l’hiver  » qu’il fait bon ben frêt!! » .

ob_f83d9d_pop-corn

En fait, j’avais besoin de ventiler, de me sortir les tripes afin de pouvoir maintenant profiter à 100% de mes vacances qui achèvent et apprendre à relaxer pour de vrai. Et vous, comment vivez vous les grosses chaleurs, celles qui vous pompent toute votre énergie et vous réduisent à l’état de larve ? En attendant vos réponses, voici une petite photo de ce que j’aimerais faire !!

Namasté

 

chien dans le frigo

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s